THEORIE DES EMOTIONS

Une émotion est la réponse à un stimulus et est composée de 3 parties : Physiologiques, comportementales et expressives, et subjectives. Il y a 4 théories principales des émotions.

Les théories périphériques de James-Lange (1884)

L’émotion apparaît comme la réponse aux modifications physiques (fréquence cardiaque, sudation) suite à un stimulus externe (présence d’un serpent par exemple). Le changement physiologique induit l’émotion. Nous nous sentons triste parce que nous pleurons.

La théorie centrale de Cannon (1927)

Pour Cannon, le temps de réaction physiologiques est trop grand pour rendre compte des émotions soudaines. Il remet le système nerveux aux centres des émotions. Ainsi, les changements physiologiques ne sont pas conçus comme cause mais comme conséquence de l’émotion. Nous pleurons parce que nous sommes tristes.

Ces deux théories ont permis de mettre en évidence que l’émotion est accompagnée de manifestations physiologiques. Elles ont ainsi ouvert la voie aux théories récentes.

Les théories de l’évaluation cognitive (1980)

Un état émotionnel résulte de l’interaction entre une activation physiologique et une interprétation cognitive. Les émotions que nous ressentons seraient déterminées par la signification personnelle que nous attribuons à la situation dans laquelle nous nous trouvons. Cette signification personnelle est fonction de nos expériences passées. Nous sommes en présence de systèmes complexes où différents processus agissent et rétroagissent les uns sur les autres. Nos états physiques influencent nos états psychiques et inversement.

La théorie cognitive fournit une explication cohérente au fait qu’un même événement peut se traduire par des émotions différentes suivant les individus.

Théorie Damasio

Damasio montre que les émotions sont indispensables à une prise de décision rationnelle. Il a constaté que des lésions au cortex préfrontal entraînent une perte des capacités émotionnelles induisant des troubles comportementales. Pourtant les personnes atteintes de ces lésions ne présentent aucune déficience au niveau de l’intelligence rationnelle. Cependant, ils n’arrivent plus à résoudre les problèmes de la vie quotidienne et à suivre les règles sociales. Damasio propose le modèle suivant pour un individu exposé à un stimuli :

Evénement->Evaluation inconsciente->Emotion->Evaluation consciente->sentiment

IMPORTANT
L’émotion est instantanée alors que
les sentiments demandent une construction cérébrale.

Pour découvrir le métier de coach certifié (Titre RNCP) et comprendre comment accompagner de façon efficace une personne dans ses problématiques émotionnelles, cliquez ici 

© Léon Petit-Jean