Vous avez déjà entendu parler de l’hypnose, cet état de sommeil éveillé dans lequel la personne semble influençable. Dans cet article nous allons expliquer ce qu’est l’hypnose sous ses différentes formes, et quelles sont ses applications concrètes. Commençons par le début : 

Que DÉSIGNE le terme Hypnose ?

Le terme « hypnose » désigne deux éléments différents :

  • Un état modifié de conscience
  • L’ensemble des techniques utilisées pour parvenir à cet état de conscience

Quelle définition peut-on donner de l’hypnose ?

L’hypnose est très ancienne. Depuis plus de 200 ans, elle est utilisée pour le soin dans les sociétés occidentales. D’après Milton Erickson, un psychiatre et psychologue américain, l’hypnose est un état de conscience modifié dans lequel vous présentez à votre sujet des idées pour lui permettre de les utiliser à l’intérieur de son propre répertoire d’apprentissages.

A savoir que ‘école d’hypnose de Paris vous forme à la pratique de l’hypnose Ericksonienne. pour en savoir plus vous pouvez vous rendre sur la page de présentation de la formation praticien Hypnose. 

Notre pensée travaille sur deux niveaux : le conscient et l’inconscient. Nous prenons des décisions, pensons et agissons avec notre esprit conscient, mais notre inconscient contrôle nos habitudes. Dans l’état de détente qu’est l’hypnose, nous pouvons communiquer directement avec l’inconscient.

Mais comment fonctionne cette méthode ? Dans quels cas peut-on y avoir recours ?

Il existe quatre techniques d’hypnose. Elles visent à produire le même état : un état modifié de conscience chez la personne. Mais les différences résident dans les manières d’y parvenir et dans l’esprit avec lequel est faite l’intervention d’hypnose.

  1. L’hypnose classique et traditionnelle : C’est la première pratique de l’hypnose. C’est une technique utilisée dans des applications médicales ou psychosomatiques et qui se veut très directive par l’hypnotiseur. Principalement utilisée en spectacle, les praticiens hypnothérapeutes formé chez MHD Formation n’utilisent pas ce type d’hypnose.
  2. L’hypnose Ericksonienne : Cette pratique tire son nom de Milton Erickson. Elle utilise un langage technique, aucun protocole, de l’amnésie et de la stratégie. Employée pour les types de soucis suivants : fumer, poids, traumatismes, insomnie, douleurs (par hypnoanalgésie) etc. Chacun des élèves d’Erickson a créé sa propre manière d’utiliser ses outils. L’hypnose Ericksonienne est enseignée par MHD Formation. Pour connaître le programme, cliquez ici.
  3. La Nouvelle Hypnose : C’est un langage technique basé sur des structures vérifiées comme étant véritablement thérapeutiques et sans manipulation inconsciente de la personne pour des soucis liés à la qualité de vie : relations au travail, burn-out, dépression, phobies etc. Ce modèle d’hypnose est également enseignée par MHD Formation.
  4. L’Hypnose Humaniste : La personne est son propre thérapeute et trouve à chaque fois les meilleures solutions pour répondre à ses soucis.

Quelles ont les différentes techniques d’hypnose ?

L’hypnose recouvre un ensemble de pratiques. La plus courante est la suggestion : le praticien parle au patient dont l’attention est focalisée sur un mouvement régulier et le dirige vers un état de conscience modifiée.

l’hypnose classique :

Les doigts aimantés : Exercice utilisé par de nombreux professionnels du spectacle. En hypnose classique, nous sommes tous considérés comme sensibles à l’hypnose et ce test cherche seulement à identifier les personnes qui y réagissent rapidement. Ce test consiste à demander au spectateur de serrer les mains en croisant les doigts. Celui-ci devra mettre les index tendus et les écarter en regardant l’espace entre les doigts. Les deux doigts devront ensuite se resserrer et se rapprocher jusqu’à rester collés.

Le test de Konhstamm : Ce test cherche à persuader la personne de sa capacité à être hypnotisé. Il consiste à demander à cette personne de se mettre en appui contre un mur puis d’exercer une compression du bras. Le bras aura tendance à s’élever en l’air automatiquement. L’hypnotiseur en profitera pour suggérer une lévitation du bras au spectateur.

l’hypnose éricksonnienne :

– Créer le rapport : La notion de relation de partage avec son patient permet de concentrer son travail thérapeutique dans la compréhension de celui-ci. Cela permettra de répondre entièrement à ses besoins et à ses attentes.

– La suggestion directe : Elle fait référence à une façon de suggérer au patient certaines actions et idées, par exemple « asseyez-vous ». Le patient peut accepter ou refuser.

– La calibration : C’est observer, percevoir et reconnaître chez un patient les indicateurs externes d’un état interne. Ce sont les indices qui nous informent du mode de fonctionnement de la personne. – La détermination d’objectifs

quelles différences entre l’hypnose et l’hypnothérapie ?

L’hypnose est un état d’esprit qui se caractérise par une profonde relaxation, une concentration très ciblée et une suggestibilité accrue. C’est un état intermédiaire entre le sommeil et l’éveil.

L’hypnothérapie est l’utilisation de l’hypnose à des fins thérapeutiques. Cette technique emploie l’hypnose pour inciter l’inconscient à trouver des solutions.

D’après l’échelle de « suggestibilité hypnotique » mise au point par l’université de Stamford, 5 % d’entre nous sont réfractaires à l’hypnose et 10 % parviennent à entrer rapidement en état d’hypnose profonde. C’est pourquoi l’hypnose thérapeutique peut-être un merveilleux moyen d’accompagnement.

Où peut-on se former à l’hypnose thérapeutique ?

L’Ecole Hypnose Paris du groupe MHD FORMATION propose une formation en hypnose et permet un apprentissage des concepts en douceur. La formation proposée permet à chacun d’aborder les différentes formes de l’hypnose et découvrir les outils pour proposer un accompagnement personnalisé.

 

Pour en savoir sur les formations à l’hypnose de MHD Formation cliquez ici