Psychopraticien ou comment changer pour le mieux ?

Le métier de psychopraticien ne vous est pas inconnu mais vous souhaitez découvrir plus d’informations et de secrets sur cette profession ?

Vous êtes séduit par les métiers d’accompagnement psychologique et vous souhaitez recevoir une bonne formation pour pouvoir apaiser le mal-être chez une personne ?

Optez pour la profession de psychopraticien. Dans la suite de cet article, vous pouvez mieux découvrir ce métier et le cursus à suivre pour y exceller.

Qu’est-ce qu’un psychopraticien ? 

Curieux quant à la définition du psychopraticien ? Sachez que ce terme correspond à l’ancien titre du psychothérapeute. Cette dénomination a été créée par les syndicats représentatifs de la profession de psychothérapie et de psychanalyse. Il convient de noter que, de nos jours, le titre de « psychothérapeute » est réservé aux médecins et aux psychiatres.

Le psychopraticien, appelé comme cela dans la réglementation, est un professionnel d’accompagnement des personnes qui sont en difficulté.

exercer comme psychopraticien

Qui peut devenir un psychopraticien ?

Si vous souhaitez exercer ce métier, il convient de savoir qu’il faut suivre un cursus de quelques années de travail personnel de thérapie sur vous-même. L’objectif est de développer une conscience de soi assez suffisante pour pouvoir vous protéger par rapport à un certain nombre de choses que peuvent vous amener les patients. Par conséquent, il y a un long parcours à la fois technique et personnel.

Quelle est la formation nécessaire à suivre pour devenir un psychopraticien ?

Vous souhaitez devenir un psychopraticien et vous ne savez pas comment procéder ? Il convient de commencer par suivre la bonne formation. En effet, il faut avoir un niveau poussé en PNL ou en hypnose. De ce fait, la maîtrise de à minima deux outils, des connaissances en psychopathologie et également en relation d’aide sont indispensables. Ainsi, les détails de la formation requise pour devenir un psychopraticien sont comme suit :

  • PNL : Pour exercer ce métier, il convient d’avoir un niveau de maître praticien en PNL. Cette méthode de travail permet de mieux construire ses modèles d’accompagnement.
  • Hypnose : Il s’agit d’une formation de maître praticien en hypnose expérientielle. Un tel cursus vous aide énormément lors de vos consultations permettant une meilleure induction de changement.
  • Relation d’aide : C’est une formation destinée à ceux qui souhaitent développer une posture d’accompagnement. Ainsi, vous pouvez assurer votre travail avec plus d’aisance.
  • Psychopathologie : Grâce à cette formation, un psychopraticien sera en mesure de détecter les maladies psycho chez son client et de le diriger vers le professionnel médical adapté qui saura traiter ses troubles.
  • Systémique : A l’issue de cette formation, le psychopraticien sera en mesure d’utiliser une grille de lecture « systémique » pour réussir ses interventions.

Si vous êtes intéressé par ce métier, n’hésitez pas à vous renseigner sur ces différentes formations de psychopraticien.

La formation du psychopraticien est composée de plusieurs modules indépendants étalés sur une période plus ou moins longue. Durant la période de formation, les psychopraticiens débutants sont supervisés lors de la pratique du métier. Cette formation permet au psychopraticien de constituer progressivement une boîte à outils assez riche lui permettant de réussir ses interventions.

N’hésitez pas à profiter de l’expertise des spécialistes qui pourront enrichir votre formation. Un bon psychopraticien a besoin de connaissances avancées sur l’entretien solutionniste. Pendant l’accompagnement de ses clients, le psychopraticien doit maîtriser aussi l’utilisation des métaphores et des objets.

Que fait un psychopraticien ?

Ce professionnel est là pour soulager un mal-être et accompagner ses clients à dépasser certains malaises. De ce fait, il intervient dans tous les domaines qui touchent à la psychologie de la personne. Sa mission consiste à écouter et gérer différents types de situations.

  •  Les problèmes affectifs et relationnels : Le psychopraticien doit pouvoir résoudre certains troubles de couple, des problèmes psychologiques chez les enfants, au travail ou au sein d’une famille.
  • Les problèmes de comportement : Ce professionnel apporte une aide précieuse aux personnes souffrant de certains troubles tels que les addictions, l’humeur changeante, l’anorexie, la boulimie…
  • Les troubles psychiques : Le psychopraticien traite également les problèmes liés au manque d’estime de soi, l’angoisse, l’anxiété mais aussi le stress.
  • Les problèmes psychosomatiques :  Ce professionnel peut apaiser les douleurs du corps liées à l’esprit.
  • Les troubles réactionnels : Face à certains événements ou accidents de la vie, certaines personnes développent des troubles réactionnels. On parle ici de tristesse, de burn-out ou de colère permanente suite à une rupture ou à un décès…  Le psychopraticien est capable de traiter ces troubles et de réconcilier la personne en question avec la vie.
  • La peur du changement : Le psychopraticien accompagne les personnes résistantes aux changements et qui en développent une vraie peur. Il les prépare et les aide à franchir le pas pour une conversion professionnelle, un déménagement…
  • Des problèmes sociétaux : Cet expert de la psychothérapie accompagne les victimes de la violence, de la ségrégation, du harcèlement…

Découvrir la Formation de psychopraticien

Vous souhaitez aller plus loin et découvrir le parcours de formation complet ?

N’hésitez plus !