Le métier de superviseur : une posture d’accompagnant pour les accompagnants.

Avant de rentrer dans le détail du métier de superviseur, rappelons en quoi consiste la supervision.

En quoi consiste la supervision de professionnels de la relation d’aide ?

La supervision est un temps de reflexion sur la qualité du travail d’un coach en se concentrant sur l’évolution de sa pratique. Cela suppose que le coach ait reçu une formation métier, qu’il soit déjà lancé et qu’il ait une clientèle en coaching.

Comment se déroule une session de supervision de coach ?

La supervision est centrée sur le développement de la pratique quotidienne de coaching. Le coach supervisé pose une succession de cas-clients et se fait accompagner par le superviseur dans le développement et la remise en question de certains aspects de sa pratique.

Il existe deux types de supervision :

 

– Individuelle : Elle se passe entre le coach qui a une demande particulière et le superviseur.
– Collective : Elle se passe avec un groupe de coachs et le superviseur pour donner du relief au travail effectué et bénéficier d’un partage d’expériences et de pratiques.

Quelles sont les bénéfices d’une supervision ?

La supervision peut offrir des perspectives de développement à la fois personnelles et professionnelles. La supervision vous permet en tant que coach de vous perfectionner et d’être accompagné. Bien entendue une supervision doit être conduite par une personne formée au métier de superviseur afin d’assurer et de conduire une supervision de façon bienveillante.

Où trouver un groupe de supervision ou un superviseur ? 

L’EMCC propose une liste de superviseurs certifiés ESQA, mise à la disposition du public sur le site officiel de l’EMCC.

Egalement, MHD Formation propose des journées de supervision à Paris, que vous pouvez intégrer à tout moment. Il y en a une par mois, vous retrouverez les dates sur notre catalogue formation.

Sur quels objectifs peut-on travailler en supervision ? 

Les objectifs abordés lors d’un supervision de groupe ou individuel sont les suivants :

– Votre vocation
– Votre posture
– Votre style
– Vos techniques et vos outils
– Votre cheminement personnel
– Vos compétences

Quel est le rôle du superviseur ?

Le métier de superviseur est une posture d’accompagnant (coach certifié) avec qui vous allez travailler sur les objectifs de votre choix. Le superviseur est responsable de l’encadrement et de l’accompagnement des professionnels de la Relation d’Aide. Il peut apporter une explication, un apport théorique, un simple partage, une analyse fine et approfondie de la situation. La supervision est avant tout un apport d’informations théoriques ou même pratiques qui amène à prendre conscience des problématiques. Le superviseur possède une connaissance approfondie et claire de son métier.

Quel est la mission du superviseur ? 

La mission du superviseur est d’élargir votre vision et de vous ouvrir à de nouvelles perspectives pour vous aider à :

– Voir ce qui se joue pour vous dans la relation avec votre coaché
– Sécuriser votre conduite
– Vous maintenir dans cette position méta : utile pour déboucher vers des solutions innovantes


Pourquoi est-il important de suivre une formation au métier de superviseur
 ?

Pour répondre à cette question il faut comprendre qu’être superviseur, c’est  avant tout accompagner des coachs dans leur métier de coach
et d’être capable de faire progresser un coach sur ses façons d’exercer son activité et ses manières de faire.

Ce métier est un des métiers qui s’applique à lui-même : se faire accompagner.

Coacher ses pairs possède des nuances importantes par rapport à coacher un client. En tant que coach, faire appel à un superviseur vise à prendre du recul sur une situation vécue, analyser des difficultés de pratique, identifier les éléments de transferts et améliorer votre compréhension des différents modes d’intervention. Cette pratique vous permet de toujours être juste : avec soi-même, avec son client et avec sa profession.

Quelles sont Les qualités d’un bon superviseur ?

Il rappelle aux basiques du métier de coach éthiques et professionnels

Il construit un climat basé sur la confiance et le respect avec le coach.

Il crée une communication souple et spontanée.

Il a une écoute active du coach et est capable de lire les dits et les non-dits en poussant le coach à verbaliser.

Il pose des questions pertinentes et stratégiques.

Il est capable de communiquer les informations de façon directe comme indirecte.

Il est capable d’analyser avec précision les processus enjeux dans la problématique exposée afin de suggérer des solutions au coach supervisé.

Enfin il rappelle au coach la responsabilité de ses actions et que l’important c’est le client.

Mise en garde sur le choix d’un superviseur.

La métier de supervision ne s’improvise pas. La mauvaise posture d’un superviseur non formé et non expérimenté peut avoir des conséquences  sur les personnes supervisées : perte de confiance, démotivation, endoctrinement … Il est fortement recommandé de choisir un superviseur formé et certifié.

L’emcc propose une mise en relation avec des superviseurs certifiés

Où se former au métier de superviseur ?

MHD Formation propose une formation solide pour devenir superviseur. afin de savoir superviser les professionnels de la relation d’aide et de l’accompagnement. Dans ce sens, elle s’adresse également aux psycho-praticiens, aux psychologues et aux sophrologues qui souhaitent devenir superviseurs dans leur domaine respectif.