Hypnose et accouchement ; accoucher autrement

Donner naissance, devenir maman, première rencontre avec le nouveau-né tant désiré, sont les moments auxquels aspirent toutes les femmes.

Cependant, nombreuses sont celles qui se posent des questions concernant le jour J, le jour de l’accouchement. Inquiètes voire effrayées, les futures mamans craignent les douleurs et les complications qui risquent d’avoir lieu pendant l’accouchement.

En revanche, rares sont celles qui réalisent que l’anxiété et le stress risquent d’aggraver le ressenti de la douleur.

C’est pourquoi, il est primordial d’être sereine, confiante et détendue pendant l’accouchement.

Et c’est possible grâce à l’accouchement sous hypnose, une pratique toute récente qui fait ses preuves … Oui oui, (l’hypnose peut aider à éviter la péridurale) l’anesthésie péridurale n’est plus l’unique solution pour un accouchement en douceur !

L’hypnose, qu’est-ce que c’est ?

La définition de l’hypnose correspond à l’ensemble de pratiques visant à focaliser l’attention du patient afin de le faire entrer dans un état hypnotique, c’est-à-dire un état de conscience modifié. Son esprit est soit focalisé sur une pensée soit totalement libéré. Il se décroche de la réalité et se met à rêvasser voire à somnoler. 

Et c’est cette aptitude à interrompre la réalité qui est recommandée pendant l’accouchement.

Hypno-naissance ou accouchement en hypnose, quelle définition ? Quel but ?

L’accouchement sous hypnose est une méthode de relaxation corporelle et mentale s’appuyant sur la concentration sur des pensées positives tout au long de l’accouchement. Tentant d’atteindre un état d’attention profonde qui favorise la communication intérieure, l’hypno-naissance permet aux femmes enceintes de vivre l’accouchement positivement. 

L’objectif de l’accompagnement avec l’hypnose de l’accouchement est donc d’aider les futures mamans à diminuer voire éviter  la douleur en l’encourageant à orienter sa pensée sur quelque chose qu’elle apprécie et qui la console.

Comment ça se passe ? (Déroulement d’une séance)

Le but de l’hypnose est de maîtriser le processus de la dissociation, c’est-à-dire de maîtriser l’aptitude de séparer l’esprit du corps. Donc, les séances d’accouchement en hypnose se basent sur ce phénomène d’imagination voyageuse. Il s’agit aussi de reconnecter la future maman à son corps donc d’y être pleinement associée pour être en connexion avec son corps et son bébé

     Donc, la future maman s’habitue à s’imaginer dans un endroit autre que le bloc opératoire, à se concentrer sur des souvenirs agréables et à des moments qui la réconfortent. Ainsi, les douleurs physiques sont camouflées par l’évasion de son esprit dans des pensées positives. Le but de l’hypnose est d’apprendre à la future maman à se relaxer profondément. Plus elle sera relaxée, plus les muscles seront détendus et moins il y aura de tensions génératrices de douleurs.

    Par ailleurs, les femmes sont amenées à maîtriser des techniques de respiration qui leur permettent d’approfondir leur concentration et de se calmer efficacement. 

    Ainsi, les douleurs s’atténuent petit à petit et l’hypnose pourrait éviter le recours à  la péridurale. 

    Quel intérêt pour les coachs et les hypnothérapeutes ?

    Pour les coachs et les hypno-praticiens qui souhaitent confirmer leur polyvalence et élargir leur champ d’action, l’accompagnement des femmes enceintes s’avère leur être une alternative intéressante.

    L’accompagnement pendant un accouchement en hypnose leur permettrait d’acquérir des nouvelles compétences et d’atteindre ainsi des nouveaux patients tout en accentuant leur notoriété.

    Notre ancienne élève Laetitia Petit témoigne de l’éfficacité de l’hypnose clinique

    Laetitia Petit, aide soignante à la Polyclinique Majorelle. Au sein de cette clinique l’hypnose est utilisée pour accompagner les différents patients dans leurs parcours de soins, avant pendant et après une intervention. La pratique de l’hypnose permet au patient d’aborder son passage dans la structure d soins et de récupérer dans les meilleurs conditions. 

    Quelle formation suivre et comment la choisir ?

    Etant une expérience très délicate et très émouvante, l’accouchement sous hypnose doit être bien préparé pour permettre aux futures mamans de profiter de leur première rencontre avec leur nouveau-né, sans douleur ni amertume. En d’autres mots, une formation bien choisie en accompagnement d’accouchement sous hypnose s’exige. 

    MHD Formation propose justement la formation « Hypnose et accouchement » visant les coachs, les hypnothérapeutes et même les professionnels de santé et de la relation d’aide. Elle a pour objectifs de comprendre le processus hormonal de la grossesse et l’impact de la peur sur l’accouchement d’une part et de maîtriser les techniques de libération des peurs et d’auto hypnose d’autre part. 

    Cette formation dure 3 jours en présentiel. Les journées de formation durent 7 heures et seront dispensées à Paris dans l’un de nos deux campus de l’école d’hypnose Paris du groupe MHD Formation, un lieu convivial et accueillant consacré à l’accompagnement et la formation de nos stagiaires.  

    Pour plus de détails concernant cette formation, n’hésitez pas à aller sur https://www.mhd-formation.com/formation-hypnose-et-accouchement/