LES JEUX PSYCHOLOGIQUES

L’homme a besoin de la reconnaissance d’autrui pour exister, ce besoin passe par la structuration du temps de l’individu. Ce-dernier va utiliser trois méthodes pour structurer son temps :

1. En ayant tout d’abord une activité, qui peut être appelé “travail”.

2. Les “bonnes manières” apprises par nos parents, notre culture et notre milieu social.

3. Les “jeux psychologiques”, invention des individus pour s’autogérer à travers les lois et les règlements tacites.

Eric Berne définit les “jeux psychologiques” comme un jeu inconscient, un échange entre au moins deux personnes dont le but réel pour chacun n’est pas la poursuite de la discussion au niveau de ce qui est dit (niveau social) mais de ce qui est dit et qui ne s’entend pas (niveau psychologique).

Pour qu’il y ait existence des jeux psychologiques, ils doivent être répéter entre deux personnes, mêmes échanges et mêmes changement de rôle permettent le jeu.

Les états du moi d’Eric Berne sont à la base des jeux psychologiques

Le Parent, Normatif ou Nourricier, appropriation des normes et valeurs parentales ou sociétales marquantes, le parent normatif donne les lois et les normes, il peut aussi être autoritaire et exagéré lorsqu’il se positionne en persécuteur.

L’Adulte, c’est l’état du moi, dans lequel la personne examine les faits sur la base de son expérience.

L’Enfant, Soumis ou Rebelle, qui correspond aux valeurs et aux normes d’un individu qui sont une réminiscence de sa propre enfance. L’enfant soumis suit les règles et les normes que la société lui impose, l’enfant rebelle s’oppose de la même manière à ce qui lui paraît injuste.

Exemple de jeu psychologique

Le jeu du “sans toi” d’Eric Berne, au niveau social un individu peut être directif (parent normatif) envers sa femme, et sa femme en retour se rebeller (enfant rebelle). Et au niveau psychologique être sur un mode différent, l’individu à peur que sa femme le quitte (enfant soumis) et la femme a une excuse puisque son mari est autoritaire (enfant soumis). En sachant qu’au départ, le fait de choisir cette femme est volontaire de la part de l’individu, il pourra assouvir son autorité. De l’autre côté la femme a choisi son mari autoritaire pour se protéger.

Les jeux sont donc nécessaires parce qu’ils nous viennent de nos ancêtres, de notre famille, de nos parents. Ils nous permettent de ne pas nous montrer tels que nous sommes sauf dans l’intimité. Nous recherchons la compagnie de personne qui nous ressemble au moins en partie, pour avoir le sentiment de se comprendre. Enfin cela nous évite de nous ennuyer dans des transactions simples et, nous avons besoin de ses “caresses” psychologiques pour exister.

© Ludovic Poilleux