CALIBRATION ET SYNCHRONISATION
Les techniques d’une communication de qualité

Communiquer, c’est établir une relation avec autrui, lui transmettre un message, échanger.

Une communication est efficace si le contact avec une personne est établi et maintenu tout au long de la conversation, et que le message reçu est le même que celui communiqué.

Au cours d’un échange, notre interlocuteur perçoit :

7% de verbal : contenu du message, mots clés, expressions, etc.

38% de vocal : ton, tempo, timbre, volume, etc.

55% de non-verbal : posture, gestes, visage, respiration, etc.

Il est donc primordial d’ajuster notre style de communication verbale et non-verbale en fonction de nos interlocuteurs.

Tout au long de l’échange, la calibration permet d’observer les réactions de votre interlocuteur, elles traduisent l’interprétation qu’il a faite de votre message.

Nous calibrons principalement selon 3 modes :

Visuel : nous pouvons observer les modifications de posture de l’autre, ses gestes, le rythme de sa respiration qui s’accélère ou ralentit, son visage et les indices de sa peau qui changent, etc.

Auditif : nous pouvons écouter les modifications du ton de la voix, du rythme, du tempo, de la mélodie, de l’intensité, du volume de la voix, etc.

Kinesthésique : nous pouvons ressentir des sensations différentes, des émotions, la modification du toucher, etc.

La synchronisation permet de mettre en place un climat de confiance, de créer la confiance mutuelle nécessaire à toute bonne communication.

Il existe 3 modes de synchronisation :

Non verbale directe : elle consiste à ajuster notre posture sur celle du corps, entier ou partiel, de la personne ; reproduire avec discrétion certains gestes, position de tête ou des épaules, expressions du visage ; ajuster le rythme de notre respiration sur celle de l’autre ; reproduire la tonalité, le rythme, le volume, le registre, le timbre de la voix, etc.

Non verbale croisée : consiste à utiliser un élément de votre comportement pour suivre un autre élément du comportement de votre interlocuteur : rythme de la voix synchronisée sur le rythme de la respiration, battement de jambes marqué par un mouvement de la main, etc.

Verbale : consiste à utiliser la structure de phrase et le système de représentation de son interlocuteur (synchronisation sur le discours) ; reprendre les idées importantes et les expressions émises dans le discours de la personne (synchronisation sur le contenu).

© Séverine Moïchine