ESTIME DE SOI ET CROYANCES
Renforcer son Estime de Soi

L’enjeu est de contribuer consciemment au renforcement de son estime de soi par l’application quotidienne et récurrente de nouveaux comportements et ou par l’appropriation de nouvelles pensées/croyances.

L’estime de soi est un processus d’ “autoévaluation”. Il s’agit en quelque sorte d’un baromètre révélant dans quelle mesure nous vivons en concordance avec nos valeurs/croyances.

Un premier exercice consisterait à prendre connaissance de ses propres valeurs. Car en réalité, nous agissons souvent en pilote automatique ce qui au mieux nous rend service et au pire nous rend esclave de nous-mêmes. Mieux se connaître suppose de gagner en liberté d’action et en liberté d’être.

Listez vos valeurs : 10 seulement et faites-le en les hiérarchisant
Travail de vérification d’intégrité : sont-elles respectées ? dans quelle mesure le sont-elles ?

L’estime de soi est une valeur fragile et changeante qui nécessite d’être alimentée régulièrement en Amour et en Reconnaissance.

Comme l’indique Guy Corneau, la meilleure stratégie pour restaurer une estime de soi défaillante ou de la renforcer consiste à :

Être bienveillant vis-à-vis de soi et se donner une chance
Poser des gestes permettant d’éprouvant une satisfaction réelle
Savourer le contentement intérieur

Ce à quoi j’ajouterais :

Dédramatiser : ou se distancier émotionnellement des épisodes négatifs qui nous affectent. L’humour, l’autodérision et d’autres moyens encore sont à votre disposition pour ce faire. Laissez place à la créativité.

Accepter : car en vérité revers ou échec sont des événements qui ne définissent pas qui je suis (mon identité). Au mieux ils parlent de ce que je fais et comment je le fais (comportements). Un échec n’a donc rien de personnel (ramener à l’égo), au contraire l’accepter pour ce qu’il est, et lui trouver un sens peut m’amener à m’en nourrir me renforçant ainsi pour l’avenir.

Privilégiez les relations interpersonnelles bienveillantes et enrichissantes. S’éloigner des personnes nocives, pessimistes et intrigantes.

Créer des espaces ressources en soi, en se nourrissant de chaque épisode existentiel positif

Les trois éléments qui composent l’estime de soi : Amour de soi, Image de soi, Confiance en soi. Le bon dosage de chacune de ces trois composantes est indispensable à l’obtention d’une estime de soi harmonieuse, résultat d’un juste équilibre entre dépression et narcissisme. Ces trois piliers entretiennent généralement des liens d’interdépendance : l’amour de soi facilite incontestablement une vision positive de soi qui, à son tour, influence favorablement la confiance en soi. Pour favoriser le “cercle vertueux” – un succès en appelle toujours un autre – le coach amène toujours le client à poser une action aussi minime soit-elle. Faites-en autant et vous renforcerez ainsi votre capital confiance qui tout naturellement sublimera l’image que vous avez de vous-même, ce qui aura pour conséquence de vous aimer un peu plus.

L’estime de soi est en lien étroit avec le sens que les individus ont de leur propre identité et leur manière de se percevoir. Nos croyances sont à la base de nos comportements. L’estime de soi est conditionnée par les croyances sur notre propre valeur ou mérite. Dans le même temps, nous sommes libres de revoir nos croyances à tout moment et surtout lorsque ces dernières influent négativement sur nos comportements et/ou sur nos états d’être.

Par un jeu de questionnement intérieur :

Identifiez la croyance limitante
Recherchez-en l’origine
Vérifiez-en la légitimité actuelle

Si elle est caduque remplacez-la par une croyance plus appropriée.
Si elle est toujours valable, tentez d’en désamorcer l’intensité.

IMPORTANT
Je ne suis pas le jouet de mes croyances. Je suis capable de les modifier à chaque fois que cela apparaît essentiel au maintien de mon équilibre vital ou au renforcement de mon estime de soi.

© Diana Medjoubi-Ter