Devenir coach N° 6 : Le coaching scolaire

Après le coaching de vie, le coaching en entreprise, nous allons parler du coaching scolaire.

Qu’est-ce le coaching scolaire ?

Ce coaching sera souvent à l’initiative des parents qui seront inquiets pour l’avenir de leurs enfants. Il est certain que le système scolaire n’est pas adapté à toutes les personnalités et que c’est le parcours du combattant quand nous commençons à parler orientation pour nos enfants. Parcourir les salons d’orientation, aller à des conférences n’aident pas l’enfant si celui-ci ne sait pas ce qu’il veut faire. Lui donner des idées, peut-être, mais est-ce que cela lui correspond ? Le coaching scolaire va permettre à l’adolescent de mieux se connaître. Le coaching permettra de dévoiler ses compétences, de comprendre très tôt ses croyances limitantes (j’y reviendrai dans un prochain article) et de trouver un sens à ses études.

Comme j’ai parlé du « tiers » en entreprise qui est l’employeur qui signe le contrat et fixe l’objectif, dans le cadre du coaching scolaire, ce sera (souvent) les parents.  Malgré leur bonne volonté, ils auront leur idée (souvent préconçue), du style « il n’est pas bon en maths donc pas d’orientation scientifique » ou « il apprend difficilement, il n’ira pas loin ». J’ai en tête un exemple de parents préoccupés par l’avenir de leur fille qui péniblement passait classe après classe, ils pensaient que ce serait mieux de la « sortir » du système scolaire pour faire un métier manuel. Elle aurait certainement réussi dans ce type de métier mais la jeune fille avait en tête de devenir avocate et après avoir coaché les parents, elle a maintenant son cabinet d’avocat.

Le coaching peut aider très tôt un enfant, dès quinze ans. L’adolescent a la maturité pour comprendre qu’il a son avenir entre ses mains, c’est le premier pas vers l’autonomie. C’est passionnant d’aider ces jeunes à développer leur potentiel que ce soit pour l’orientation, la motivation, les méthodes de travail, les aider à acquérir une aisance à l’oral, les soutenir pour les préparations aux concours.

Ce coaching se développe de plus en plus car nos jeunes sont perdus, n’ont plus d’idée sur leur avenir, ou ont peur des études. Les entretiens de motivation, une fois l’écrit obtenu, pour les concours des grandes écoles (et pas que les « grandes ») nécessitent un travail de coaching. C’est comme un premier entretien pour un recrutement : quoi dire, comment se comporter, les jeunes ont besoin d’être rassurés et de prendre confiance en eux.

A la lecture de ces lignes, vous en conviendrez, il y a de la matière pour réaliser des coachings.  A vous de réfléchir le type de coaching qui vous « parle », celui qui va permettre, à vous aussi, de libérer votre potentiel pour l’accompagnement.

Maintenant que vous êtes convaincu(e) que c’est ce métier que vous souhaitez exercer, que le choix de l’école certifiante est fait, l’inscription réalisée et la formation au coaching scolaire plannifiée. Il n’y a plus qu’à … y aller, avec toute l’excitation, l’angoisse, le doute que nous pouvons ressentir pour nos premières fois. La suite : ma première semaine de formation !