Devenir coach, étape N°3 :  Etre coach, un métier ? Peut-on en vivre ?

C’est une question fréquente et légitime. Le métier de coach est nouveau et la définition reste encore très floue pour un grand nombre. Nous connaissons tous les coachs sportifs mais le métier de coach, c’est quoi ?  Récemment, je suis intervenue dans un organisme professionnel pour expliquer en quoi consistait le coaching. J’ai présenté succinctement le « process », le cadre, dans quel contexte nous intervenions, ce qu’était un objectif, la boîte à outils du coach… A la fin de la présentation, une participante s’est exclamée : « Coach c’est un métier ! et tout le monde ne peut pas être coach sans formation ». Quel plaisir d’entendre ce commentaire. Car oui, coacher c’est un métier et cela nécessite une bonne formation accompagnée d’une envie sincère d’accompagner les autres.

Une fois convaincus que nous voulons en faire notre métier, il reste une autre question, vais-je en vivre ? c’est important car pour ceux qui souhaitent en faire leur activité principale, il faut se constituer une clientèle suffisante.

Un point à approfondir : pensez-vous avoir une autre activité en parallèle ou faire que du coaching ?

Il faut savoir que les tarifs en coaching varient beaucoup. C’est la loi de l’offre et de la demande mais aussi du type de clientèle que vous allez suivre. J’en parlerai dans les articles suivants, certains se spécialisent en coaching de vie, en coaching scolaire, en coaching d’entreprise… les prix dépendront de la « cible ».

Pour un particulier (coach de vie, coach scolaire), les tarifs horaires oscillent entre 60 euros et 300 euros. La fourchette est large, si vous êtes débutant et en province, le plus souvent c’est 60 euros de l’heure et si vous êtes à Paris, que vous avez de l’expérience et une réputation, les prix peuvent grimper très vite et atteindre 300 euros de l’heure. Si vous optez pour le coaching en entreprise, tout va dépendre si vous vous adressez à une toute petite entreprise (TPE) ou une petite et moyenne entreprise (PME), un grand compte ou une administration. Là encore, tout dépendra si vous êtes en province, grande agglomération ou en Ile de France.  Le prix le plus bas sera de 160 euros de l’heure (TPE petite agglomération) à 800 euros de l’heure (Grand compte, Ile de France et expérimenté). Un grand écart mais la réalité est là. Ces montants proviennent d’observatoires de prix réalisés par les associations professionnelles, en l’occurrence, pour les chiffres présentés, de l’EMCC (European Mentoring Coaching Council).

A vous de trouver votre créneau avec vos spécificités et votre réseau.

Il est souvent conseillé (à juste titre) et surtout au début, d’avoir une autre « casquette ».

En coaching de vie, vous trouverez des coachs qui ont également des activités complémentaires par exemple liées au bien-être : sophrologie, hypnothérapie, gestalt… pour le coaching en entreprise, ce sera en fonction de son parcours professionnel, le coach proposera également du conseil, de la formation, du recrutement, du bilan de compétences, du diagnostic… dans le domaine maîtrisé de son ancienne vie professionnelle.

D’après un article de l’ICF Coach (International Coach Fédération) il y aurait entre 2500 et 4000 coachs en France, pour l’EMCC (European Mentoring Coaching Council) une autre association professionnelle des coachs, ce serait 4600 !

En résumé, nous serions plus de 4600 coachs à en vivre le plus souvent  avec une activité annexe.

Reste à savoir si vous souhaitez vous orienter vers  le coaching de vie, le coaching scolaire ou le coaching d’entreprise. La prochaine étape, N°4, pour vous y aider, je vous présenterai le coaching de vie.